La gestion des rivières selon l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse

Film d’animation de l’agence de l’eau Rhône-Méditerranée-Corse.

Redonnons à nos rivières un fonctionnement naturel pour limiter les crues, sécuriser les populations et améliorer la qualité de l’eau. L’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse et la DREAL de bassin Rhône-Méditerranée vous présentent un film sur les 3 idées clés pour réussir la gestion de nos rivières: laisser plus d’espace à la rivière, freiner le débit de l’eau et gérer l’eau à l’échelle du bassin versant.

 

Modes de gestion des services publics de l’eau et de l’assainissement

Présentation le 1er avril 2015 à Nîmes

Il y a une approximation dans la vidéo ci-dessous. Elle concerne la reprise du personnel du délégataire privé par la régie publique. Il n’y a pas obligation pour la régie publique de reprendre le personnel de l’ex-délégataire privé lorsque celui-ci est une entreprise qui mutualise le personnel sur plusieurs DSP comme c’est le plus souvent le cas avec Veolia, Suez et Saur. Il y aura reprise du personnel de Veolia dans la régie publique de Montpellier mais c’est le résultat d’un accord entre Veolia, les syndicats de Veolia et la régie publique et non pas le résultat d’une obligation légale.

 

_________________________________________________________

L’eau à la réunion du conseil de l’agglo de Montpellier

Le 25 juillet 2013, le conseil de l’agglomération de Montpellier décidait de renouveler la délégation au privé de l’eau et de l’assainissement. La vidéo de Jean-Claude Carcenac rend compte des 3 heures de débat avec les interventions principales, les propos échangés, parfois affligeants, jusqu’au dérapage invraisemblable de l’élu en charge du dossier.

 

Conférence de presse des élu-es favorables à la régie publique

Suite à l’annonce de Messieurs Moure et Pouget de la reconduction de la Délégation de Service Public de l’eau pour 7 ans, de nombreux élu-es écologistes et de gauche ont voulu réagir pour manifester leur désaccord et défendre la perspective du respect du bien commun à travers une régie publique. En peu de temps, plus d’une quarantaine d’élu-es de diverses communes de l’Agglo ont signé l’appel suivant:

PLUS QUE JAMAIS POUR UNE REGIE PUBLIQUE DE L’EAU ET DE L’ASSAINISSEMENT

Pour nous l’eau est un bien vital, un bien commun, un bien public. Tout comme l’air, il ne peut être considéré comme une marchandise. Nous refusons qu’il soit source de profit entre les mains d’une multinationale, comme par exemple Veolia.

Depuis plusieurs mois, nous nous sommes mobilisés et avons agi pour qu’un véritable débat public existe, pour que les conseils municipaux se prononcent, pour que les usagers puissent décider du mode de gestion de l’eau.

Le choix annoncé en conférence de presse par M. Moure et M. Pouget d’un renouvellement de la DSP ( délégation de service public au privé) est d’autant plus inacceptable que le Conseil de l’Agglomération est appelé à en décider le 25 juillet.

Nous en appelons à tous les élus pour refuser une nouvelle délégation au privé et faire le choix d’une régie publique de l’eau et de l’assainissement pour toute l’agglomération. Cette gestion nous apparaît aujourd’hui possible et rendra un meilleur service à la population.

Le vendredi 17 juillet, ces mêmes élu-es organisaient une conférence de presse dont voici la vidéo:

Reportage de FR3: Montpellier, la bataille de l’eau aura lieu jeudi en conseil d’agglo

Le forum de l’eau

Le 25 mai, avait lieu un forum de l’eau ouvert au public et qui se voulait le point d’orgue de la “grande concertation publique” organisée par l’agglo de Montpellier avant le vote du conseil de l’agglo concernant l’expiration de 17 DSP eau et assainissement. Tout avait été fait pour que le public (c’est à dire les usagers de l’eau) n’assiste pas à ce forum (absence d’information…). Il y avait 150 personnes présentes dans une salle qui en contient normalement 300. Le public (une cinquantaine de personnes noyées au milieu des “acteurs”, des élus et des cadres du service eau et assainissement de l’agglo) était constitué essentiellement de membres du collectif 34 pour une gestion de l’eau en régie publique.

La matinée était consacrée à 3 tables rondes qui n’en étaient pas puisqu’il y avait pour chaque table ronde 5 interventions en tribune de 7 minutes suivies d’une courte séance de question-réponse. Le modérateur avait demandé aux intervenants de faire bref et “grand public”. La plupart des interventions étaient soit hors sujet soit truffées de contre-vérités. Les 2 élus intervenant en tribune ne connaissaient visiblement rien au dossier. La plupart des intervenants se sont d’ailleurs révélés incapables de donner une réponse satisfaisante aux quelques questions des membres du collectif 34. Le collectif 34 est intervenu dans la 2ème table ronde sur les modes de gestion de l’eau. Voici la vidéo de cette intervention:

 

 
L’après-midi du forum était consacrée à la projection de films (plongée sous-marine, films pour les enfants…). Sans commentaire…

Voilà la mascarade de la « grande concertation publique » est terminée. Elle a coûté 400000 euros aux contribuables montpelliérains.

L’audit technique et financier de SP2000

Le 10 avril 2013, le bureau d‘études SP2000 a présenté, devant la Commission eau et assainissement de l’agglo de Montpellier, les premières conclusions de l’audit technique et financier qu’il a réalisé à la demande de l’agglo dans le cadre du processus de concertation.

Cette présentation (voir fichier pdf) a révélé :

  1. un mauvais état des réseaux de distribution d’eau potable dû à des taux de réparation des fuites et de renouvellement des réseaux très insuffisants
  2. une surfacturation du service par le délégataire
  3. un remboursement du droit d’entrée versé par le délégataire en 1989 qui pèse lourd sur la facture de l’usager

L’audit de SP2000 rejoint sur ces points la position du collectif 34.

SP2000 a aussi présenté le schéma directeur d’alimentation en eau potable

Thierry Ruf qui représente la commune de Jacou à la Commission eau et assainissement de l’agglo de Montpellier commente ces premières conclusions:

 

 
Le 2 mai 2013, SP2000 a présenté devant la Commission eau et assainissement de l’agglo de Montpellier les scénarios de qualité de service issus des recommandations du panel des usagers, des acteurs et de la Commission, ainsi que les scénarios d’organisation de l’exploitation.

Le 25 mai 2013, SP2000 est intervenu dans le cadre du Forum de l’eau.

Le 10 juin 2013, SP2000 a présenté les résultats des simulations des scénarios d’organisation de l’exploitation.

Une semaine avant le conseil d’agglo du 25 juillet, les conseillers d’agglo ont reçu les 2 parties de l’audit de SP2000:

  • Etat des lieux des services d’eau et d’assainissement de la CAM
  • Scénarios d’évaluation des services d’eau et d’assainissement de la CAM

Réunion publique du 12 février 2013 à Montpellier

Intervention de Gabriel Amard, président de la communauté d’agglomération des Lacs de l’Essonne et de la récente régie publique Eau des Lacs de l’Essonne

Gabriel Amard explique pourquoi et comment la communauté d’agglomération des Lacs de l’Essonne a choisi la régie publique de l’eau plutôt qu’une multinationale.

Intervention de Jean-Claude Oliva, président de la Coordination Eau Ile-de-France

Jean-Claude Oliva décrit l’action citoyenne pour une gestion publique de l’eau à l’agglomération Est Ensemble.

Jean-Claude Oliva présente les référendums en Italie et à Berlin ainsi que la votation citoyenne de Madrid. Il explique en quoi référendums et votations citoyennes permettent aux citoyens de s’exprimer pour une gestion publique de l’eau.

Jean-Claude Oliva explique pourquoi seul le service public permet une gestion patrimoniale qui préserve l’eau et les réseaux pour les générations futures.